Limonade printanière *

Le soleil est de retour qui guide nos pas vers le dehors. Pour cette nouvelle recette, nous vous proposons d’aller humer l’envoûtant parfum des fleurs blanches de sureau.

Sur le bord des chemins ou à l’orée des bois, cueillez quelques ombelles qui viennent d’éclore et mariez-les au jaune éclatant des citrons, afin de déguster une boisson maison pétillante et solaire.

liseret-recette

Les ingrédients dont vous aurez besoin :

Sureau– 12 corymbes de sureau à cueillir entre mai et juin (choisir un Grand Sureau ou Sambucus nigra de plus de 2 mètres : ne vous trompez pas !)
– 3 beaux citrons jaunes bio
– 300 g de sucre blond de canne bio
– 3 litres d’eau du robinet mis en carafe au réfrigérateur la veille (afin que le calcaire se dépose au fond)

Un rayon de soleil entre dans le salon où vous vous trouvez et Cécilia Bartoli chante « Ombra mai fu…« 

SureauSureauSureau

 

 

 

« Jamais l’ombre d’aucun arbre ne fut plus douce, plus précieuse, plus agréable »
(Serse de George Frederic Handel)

1 – Retirer délicatement les fleurs des tiges
2 – Couper les citrons en rondelles
3 – Saupoudrer de sucre
4 – Verser l’eau et mélanger
5 – Mettre le bocal près d’une fenêtre au soleil
6 – Au bout de 4 ou 5 jours, filtrer avec une gaze, les fleurs doivent s’être déposées au fond du récipient
7 – Mettre au réfrigérateur dans une bouteille bien vissée (la boisson va se gazéifier avec le temps)

 

 

Au bout de 15 jours, c’est une limonade. Et si vous attendez 15 jours encore, elle se transformera en une sorte de champagne délicatement alcoolisé, le « champagne des fées »

A conserver au frais 2 mois dans une cave ou au réfrigérateur, déguster glacé !

liseret-recette

En guise de bonus, convoquons Obéron lui-même, le contre-ténor Andreas Scholl

Cocktail Andreas

3 feuilles de mélisse
1 framboise
3 cl vodka
12 cl de champagne de sureau ou « champagne des fées »

Verser les ingrédients, dans l’ordre, dans une coupe à champagne et demander à Andreas de chanter une des folksongs de son album Wayfaring stranger, au  hasard Down In The Forest.

L’ombre vous frôle, des reflets d’or vous font perdre la tête : ce n’est que le roi des Elfes qui vous prend par la main… A moins que ce ne soit les effets de ce magique breuvage ?

*Egalement appelé « Champagne des fées »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.