Cory Hanson – The Unborn Capitalist In Limbo

Devant le déluge de disparitions et de mauvaises nouvelles en tout genres qui s’est abattu sur nos pauvres têtes, la rédaction d’HdO n’a même pas eu le cran de vous souhaiter Joyeux Noël. A défaut, ce sera donc un gros cadeau que nous déposons aux pieds du sapin avarié de cette fin d’année (et du début de la prochaine qui a intérêt à se tenir à carreaux).

Dans un panier d’épines, les belles surprises brillent comme autant de joyaux, à l’instar de cet Unborn Capitalist In Limbo, album solo de Cory Hanson, le chanteur de Wand, groupe qui pour ma part, n’a jamais été tout à fait ma tasse de thé, ou du moins mon shot de liquide garage. C’est donc avec une relative indifférence que je laissais passer la sortie, le 11 novembre dernier, de cet opus au titre mystérieux. Les capitalistes peuvent bien rester dans les limbes, et encore, c’est un vœu pieux…

Fatale erreur, Cory Hanson, comme Elliot Smith ou Ty Segall avant lui, en s’éloignant de sa première formation – le bougre n’a que 28 ans – révèle une personnalité musicale aussi intuitive que délicate, lorgnant vers le folk sixties sans jamais le singer. Portée par une guitare sèche et de subtiles envolées de cordes, la voix légèrement nasale de Cory Hanson s’étire doucement, parle de perte (« Ordinary people took my mother from me »), de mémoire dépossédée, de lune violente ou enrhumée, le tout sans jamais sombrer dans l’auto-apitoiement ou l’obsession morne.

Bien au contraire, les arrangements baroques, la rythmique tour à tour nonchalante et affirmée, particulièrement sur un titre comme Replica, évoquent presque la mélancolie gracieuse d’une Melody Nelson rhabillée par Jean-Claude Vannier. Cargo Culte… Sur d’autres titres, Garden Of Delight vient juste après, c’est le fantôme des Beatles, surtout celui de Georges Harrison, qu’Hanson convoque, et ce avec une rare élégance.

Et puisque la dandysme peut aussi s’épanouir sous le soleil californien – les Parrallelograms de Linda Perhacs se doraient de ses chauds rayons – The Unborn Capitalist From Limbo est en écoute ici, là, juste en-dessous, en entier ! Que cela ne vous empêche pas de l’acheter, une petite étoile brille encore entre les rameaux desséchés…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.