« Heureux qui, comme…

 « Heureux qui, comme Ulysse, »… a bu un Savennières…

Vous cherchez un grand vin blanc, capable de bien évoluer sur 10 ans, et d’être une alternative crédible au Chardonnay de Bourgogne, alors tournez-vous vers les Savennières ! Cette appellation recouvre une superficie de 170 hectares sur la rive nord de la Loire à 10 km au sud-ouest d’Angers. Elle bénéficie d’un microclimat dû à la proximité du fleuve. Les premières vignes furent plantées par des moines et le Savennières était servi à la Cour de Louis XIV et à la table de Napoléon 1er.

Ces vins d’Anjou sont sensationnels de générosité, à l’expression très pure du cépage chenin. Des blancs secs d’une intensité, d’une richesse et d’une complexité inédites. Produit en petite quantité, ce vin est souvent cultivé sur les pentes exposées au sud, trop raides pour qu’il soit possible d’utiliser les machines à vendanger.

Château d'EpiréDepuis le village de Savennières, une route étroite mène à Epiré – toujours dans l’appellation. Ce hameau possède une petite église romane, située sur une jolie place, qui sert depuis des années de chai aux vins du Château d’Epiré ! Un bonheur de s’y rendre et d’y récupérer ses bouteilles ! Ce domaine est un des plus anciens et des plus célèbres vignobles de l’appellation avec des parcelles magnifiques, dont une juste au-dessus de la coulée de Serrant. Il comprend 11 hectares dont 9 sont plantés en chenin pour la production de vins de grande qualité, très aromatiques et solidement structurés.

La cuvée spéciale 2009, à 18 euros la bouteille, ne fait pas entorse à la tradition. Elle séduit automatiquement par sa robe jaune-citron, très brillante et arborée de jolis reflets verts. Le nez est élégant. Il présente un bouquet chaleureux de fruits blancs et d’agrumes. La bouche est assez vive avec quelques notes minérales, de poire et de pain d’épices. L’attaque est franche s’effectuant autour du gras, puis évolue vers l’acidité finale avec des touches de miel, typiques du chenin. Belle matière ample et soyeuse avec une pointe d’amertume caractéristique du schiste. Léger boisé ressenti. Longueur et équilibre remarquables pour cette bouteille opulente et suave.

Qu’il soit bu jeune sur son fruit ou après plusieurs années de garde, un Savennières s’impose subtilement avec les poissons d’eau douce à la chair délicate – truite, sandre et brochet. Il réussit, grâce à sa minéralité, un grand mariage avec un saumon de la Loire au beurre blanc. On peut le boire sans risque également sur des plats cuisinés avec une sauce au curry et il remplace avantageusement un vin rouge sur les volailles. Il est préférable de le servir à une température de 12 à 13 degrés.

Ce vin a définitivement quelque chose de magique ! Il reflète la quiétude, l’équilibre et l’harmonie de la vallée de la Loire. Décidemment le poète Joachim Du Bellay, se comparant à Ulysse, avait raison : « Plus mon Loire gaulois que le Tibre latin, Plus mon petit Liré que le Mont palatin Et plus que l’air marin la douceur angevine» ! Et pour déguster ce nectar à la suavité inégalable, rien de tel que l’écoute d’« Alone Together » de Chet Baker à la trompette !

Château D’Epiré
Place de la vieille église
49170 Savenmères
0241771501
www.chaeau-epire.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.