Chenin Faisant…

Coup de projecteur sur l’un des cépages les plus fascinants de la Vallée de la Loire : le Chenin ! Si sa notoriété mondiale est encore à construire, il épouse parfaitement le terroir ligérien où il développe, et ce dès le XIème siècle, toute sa magie et ses multiples facettes. Une capacité inégalable à produire toute la gamme des vins blancs.

Les vins du coteaux-du-layon sont un magnifique témoignage de la palette des possibilités offerte par le Chenin. Ils prospèrent sur la rive gauche de la Loire, dans le département du Maine et Loire. Ce sont certes des vins secs mais surtout des blancs moelleux, issus de vendanges très riches en sucre, récoltés manuellement à surmaturité, pour attendre le développement de la pourriture noble. Ces vendanges tardives permettent d’obtenir des vins tendres et onctueux qui développent un fruit délicieux. Cépage caméléon à la fine acidité, le Chenin offre en ce terroir une capacité réelle de vieillissement et des arômes multiples.

Les coteaux-du-layon
Les coteaux-du-layon

S’il est un domaine qui tire toutes les potentialités du Chenin, c’est bien le Château des Rochettes. Déjà propriétaire d’un vignoble voisin le « Domaine de L’Eté » Catherine Nolot a acquis ce fleuron en 2006. Un vignoble de 25 ha qui jouxte le charmant village de Concourson-sur-Layon. Les vignes y sont implantées sur des sols peu profonds, caillouteux, qui se réchauffent facilement. Des vins subtils et complexes en résultent.

La coteaux-du-layon vieilles vignes 2014 ne fait pas défaut. Il présente une robe brillante couleur vieil or. En raison de la maturation tardive des raisins, ce vin pleure à chaudes larmes dans le verre. Il s’ouvre sur un nez élégant et expressif, fin et complexe qui associe des odeurs de fruits blancs à des nuances de miel et de pain d’épices. En prenant de l’âge ce vin renforcera son bouquet miellé en gardant de la vitalité.

La bouche est franche à l’attaque et immédiatement moelleuse. Ce vin présente des arômes caractéristiques de coing, d’abricots et de miel. La bouche est ronde, suave, sucrée et concentrée, équilibrée par une vivacité acide rafraîchissante. Le bonheur persiste dans un final long et élégant.

Le Château des Rochettes
Le Château des Rochettes

Nul ne peut rêver d’une liqueur aussi somptueuse pour un vin qui tutoie les 11 euros au domaine (10,65 euros).

Excellent apéritif, ce coteau-du-layon permet des accords majeurs et accompagne ainsi agréablement un poisson avec une sauce hollandaise ou un beurre blanc, un poulet aux abricots, un roquefort ou un bon foie gras. Avec un plat épicé il jouera sa partition à merveille. On peut enfin le servir au dessert avec une tarte tatin.

A en croire Rabelais dans Gargantua le cépage de ce breuvage a des vertus réparatrices. « Et avec gros raisins de Chenin estuvèrent les jambes de Frogier, mignonnement, si bien quil fust tanstot guerry ». Alors n’attendez plus ! C’est prescrit. Et pour accélérer la guérison, rien de mieux que la voix suave de Nat king Cool interprétant « besame mucho ». Impression de velours en écho à ce doux nectar !

Château des Rochettes
104 les Rochettes
49700 CONCOURSON SUR LAYON
Tél. 02 41 59 11 51
chateaudesrochettes@orange.fr

Site web : domaine-ete.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.