Sylvan Esso au Trabendo

Dans le cadre du festival A Nous Paris Fireworks 2015 qui se tient du 14 au 25 février, le groupe électro américain Sylvan Esso se produisait ce mardi 17 février au Trabendo. Live Report d’une jolie surprise.

Sylvan EssoQui se cache derrière ce nom énigmatique ?

Un duo qui vient de Caroline du Nord, composé d’Amelia Meath, musicienne et chanteuse, et Nick Sanborn, producteur électro. Une collaboration fructueuse qui a donné un bel album éponyme, sorti déjà il y a quelques mois. Leur musique est un mélange plutôt réussi et gentiment festif de pop légère et d’électro, rythmé de beats tribaux, technos ou aériens portés par la belle voix d’Amelia.

Un live chaleureux…

C’est justement la voix d’Amelia, qui surprend, tant elle tient carrément la route en concert. Plusieurs fois, Nick fait d’ailleurs signe à l’ingé-son de la  mettre en avant. Pas besoin, pourtant. La voix d’Amelia est largement au premier plan et ne nécessite pas de réajustement particulier. En tout cas, en bons pros, le groupe assure le show sur la minuscule scène du Trabendo : Amelia s’amuse avec des chorés sensuelles, et Nick envoie la sauce juste quand il faut pour faire jumper un public déjà acquis. Très heureux d’être là, ils semblent plutôt surpris de l’ultra réactivité de l’audience et de son accueil chaleureux. Aux premières notes de « Coffee » ou « Hey Mami », les cris de la foule prouvent qu’elle s’est bien déplacée spécialement pour eux, des cris qui se transforment en véritables hurlements de loup quand le public reprend en chœur le refrain « hou hou » du titre  évocateur « Wolf » ! Au rappel, Amelia avoue qu’ils ont épuisé leur stock et propose alors une chanson commencée quasi a cappella, une sorte de blues langoureux aux allures de « Summertime », lourd et humide qui sent bon les rivières du sud des States écrasées par la chaleur, où bruissent les ailes des insectes et le vent dans les arbres. Un court moment d’été…alors que le froid dehors a envahi le parc de la Villette et figé sa nouvelle Philarmonie comme un iceberg.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.