Catnip à Sundance

Sur www.horsdoeuvre.fr, on a décidé de faire du buzz, du référencement, du viral ! Après mûre réflexion, les mots « chat » et « drogue » sortant largement du lot et l’actualité cinématographique et musicale nous donnant raison (pas la peine de vous rappeler le succès du film et de la chanson du même nom, Sugar Man), il était temps de nous intéresser à l’épineux problème de l’herbe à chatJason Willis, photographe et réalisateur américain pour le moins iconoclaste, vient d’ailleurs de gagner le prix du public à Sundance pour son court-métrage Catnip : Egress to oblivion.

Un prix largement mérité, on en miaule d’approbation ! Le sujet, quoique difficile – oui, votre animal de compagnie est un junkie potentiel, un vrai –, est traité sans concession, et le regard perdu de ces pauvres petites bêtes en dit long… Mais soyons sérieux, c’est le même Jason Willis qui vient de signer le clip de The Heavy, Can’t Play Dead, véritable petit chef-d’œuvre d’animation, inspiré par les films d’horreur des années 1950 avec son quota de zombies, de cercueils et de toiles d’araignée. Un style gothique à faire pâlir d’envie Tim Burton lui-même que l’on retrouve dans cet autre petit clip réalisé un an plus tôt en stop motion à l’aide d’un iPhone et d’un Hipstamatic (!!). Pour la musique, c’est le titre Halloween, interprété par Kay Lande et arrangé par Wade Denning, où vous aurez bien entendu reconnu le thème de la Danse macabre de Camille Saint-Saëns…

Ah, mais j’oubliais le référencement ! Chat donc, minet, minou, chaton, chaton mignon même et, bien sûr, sexe, drogue et SEO ! Pardon, rock’n’ roll… Qui va gagner des points ? C’est HdO !

 

2 avis pour “Catnip à Sundance

  • 07/02/2013

    Et le chat de Cheshire ne serait-il pas sous substances ?
    Au-delà de ma participation SEO, une interrogation existentielle !

  • 30/01/2013

    ça m’a l’air très efficace, cette « chaloperie » de beuh !
    Miaou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.