Donna Summer…

Sale temps pour le disco ! Alors qu’on apprend la mort de Robin Gibb, celle de Donna Summer nous laisse encore sous le choc. Un putain de coup de poing de nostalgie où errait dans un monde sidéral étincelant une diva noire ondulante, une fleur de métal en proie à des orgasmes Love To Love You Baby qui allaient inspirer le monde de la pop du début des années 1980.

Vous qui n’étiez pas nés, vous ne pouvez pas savoir… Même moi, à l’époque, je trouvais que I Feel Love, interprété par Bronski Beat et Marc Almond en 1985, était l’un des morceaux de pop éléctro les plus percutants jamais écrits ! Sans savoir qu’une autre voix extraordinaire l’avait créé quelques années plus tôt, en 1977. L’enfance a la mémoire courte… I Feel Love, c’était « le son du futur » comme disait Brian Eno. Il y avait la voix de Donna Summer, son charisme, sa sensualité et derrière, un certain Giorgio Moroder.

Oh, bien sûr, il nous reste Hot Stuff, On The Radio, la reprise de Barry Manilow Could it be magic ? , She Works Hard For The Money, et l’image probablement un peu fausse d’un monde ou tout était possible, où tout était permis, mais ça ne sera plus jamais pareil. Mais No More Tears, là-haut, ils ont installé une piste de danse…  Imaginez plutôt : des nuages, des stroboscopes, un vieux barbu hyper disco et une tripotée de gens en satin et plumes blanches jamais fatigués qui s’agitent sur une Last Dance qu’entonne Donna… Veinards va…

http://www.dailymotion.com/video/xqwdye_donna-summer-i-feel-love-ext-version-1977_music

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.