Blues explosion

Samedi 10 mars 2012, à Rouen, le long des docks où serpente la Seine, a eu lieu l’une de ces explosions rock à vous filer des acouphènes et des sursauts post-traumatiques comme on n’en rencontre pas souvent. C’est que Jon Spencer et ses acolytes (Judah Bauer à la guitare et Russel Simins à la batterie) avaient donné rendez-vous au public du 106 pour un corps-à-corps plutôt sonore. Pas facile d’accès le 106, mais ça valait le coup…

Qui ne connaît Jon Spencer et ses nombreux avatars (Honeymoon Killers, Pussy Galore, Boss Hog, Heavy Trash) ? C’est que les trois lascars – Spencer, Bauer et Simmins – fricotaient déjà ensemble à la fin des années 80 et que la Grosse Pomme résonne encore de leurs coups de boutoir électrifiés. Le moment de faire le point sur une petite dizaine d’albums et deux décennies. Pas d’inquiétudes, sur scène, à quarante ans passés, c’est toujours du brutal. Acmé, album qui fit date en son temps (1998) a presque l’air d’un recueil de berceuses. J’exagère…

Heureusement, au 106, LE nouveau spot musical de la région normande, inauguré à grands frais en 2010, on avait enfilé les Doc (Martens) et les cuirs pour une prestation tout en muscles, façon marathon. Les morceaux s’enchaînent sans vergogne, s’enfilant à l’arrache dans une bonne fusion trans. Respirer ? Pourquoi faire ? Pas le temps. Jon balance, dopé au sexe, à l’adrénaline, à ce qu’on veut, du moment qu’on fait du bon rock’n roll. Parce que de blues là-dedans, on n’en voit pas la queue. « Ouh ! », l’onomatopée est légendaire, la technique indiscutable et pour cela, Bauer et Simmins ne sont pas les derniers. Ce n’est pas la mélodie où le bijou ciselé qu’on vient chercher avec Spencer mais une bonne claque, jouissive, avec la sueur qui va avec. Kick ass !

Les premiers rangs sautent, hurlent, sifflent, beuglent « encore ! » : la métaphore facile n’a jamais aussi bien fonctionné. Par contre, les gradins restent stoïques, une gageure pourtant car lorsque Jon Spencer scande « Get your pants on », on entend volontiers « Get your pants off »… Après le rappel, tout aussi féroce et noisy , il y a quand même du k.o dans l’air, jusqu’à l’ultime « blues explosion… blues explosion… blues explosion ».

Prochaines dates un peu partout en Europe en mars, avril, mai 2012
http://thejonspencerbluesexplosion.com/tour-dates.htm

Pour découvrir la programmation du 106 et leurs activités (radio, studios d’enregistrement)
http://www.le106.com/

Un avis pour “Blues explosion

  • 04/04/2012

    Heavy Trash… Grand souvenir rock’n’roll à Mains d’Oeuvres last year…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.