Hallelujah, Alela !

Les ruptures sentimentales conduisent nombre d’amoureux éconduits droit dans le pot de Nutella et dans le canapé du salon pour d’interminables nuits blanches où seules les Perdrix rouges en Picardie de «Très chasse, très pêche » ont encore un semblant de vie.

Alela Diane - About FarewellJe ne sais pas si Alela Diane a vidé pendant des semaines toute la gamme de crèmes glacées Ben & Jerry’s pour se remettre de ses récents chagrins d’amour ; je ne sais pas si elle s’est passionnée elle aussi pour le brame du cerf au petit matin ; je sais uniquement qu’elle a su transformer sa peine en des pépites folk totalement bouleversantes. Si vous en doutez, écoutez simplement son nouvel album, About Farewell et vous vous prendrez vous aussi à espérer secrètement que la chanteuse morfle plus souvent en amour…

Oui, c’est cruel de souhaiter du mal à cette charmante jeune femme, mais au nom de la musique, du folk et du saint songwriting inspiré, je ne peux que me réjouir qu’Alela Diane ait retrouvé le feu sacré qui l’habitait sur son premier et sublime opus, The Pirate’s Gospel, et que l’on avait perdu de vue sur ses précédents albums (To be Still et Alela Diane & Wild Divine).

D’« About Farewell » à « Colorado Blue » en passant par « Hazel Street », la musicienne évoque ses bleus au cœur avec des textes touchants qui ne versent jamais dans la guimauve, sublimés par une instrumentation sobre et épurée.

Si vous habitez Arles ou Hauterives ou que vous y séjournez pour les vacances, ne manquez pas de découvrir sur scène, vendredi 12 et samedi 13 juillet, l’une des chanteuses folk les plus talentueuses de ces dix dernières années.

Alela Diane – About Farewell – Rusted Blue/Believe

3 avis pour “Hallelujah, Alela !

  • 22/07/2013

    Merci! Moi aussi, j’ai nettement préféré The Pirate’s Gospel aux deux albums suivants, ravie de découvrir ce nouvel opus grâce à cette chronique.

  • 16/07/2013

    Moi aussi !
    Je suis aussi fan de ne serait-ce que ça : « d’interminables nuits blanches où seules les Perdrix rouges en Picardie de « Très chasse, très pêche » ont encore un semblant de vie » ! Farewell… Voilà déjà une belle promesse folk ! Hum… Frissons… Magnifique ce About Farewell ! Merci Emilie, merci HdO !

  • 11/07/2013

    Je m en vais de ce pas..ecouter ce dernier album …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.