Mind the country gap!

Par un beau week-end de mars, j’embarque pour Richmond, dans le Surrey, à une demi-heure en métro du centre de Londres. Oui, Londres un samedi après-midi, voyons c’est très surfait, et puis c’est au Crawdaddy Club de Richmond que débutèrent les Stones, et c’est aussi à Richmond que Virginia Woolf écrivit Mrs Dalloway ! D’accord, je dois bien l’avouer, cette ravissante banlieue n’a absolument rien de rock n’ roll… Pas de hipster hoxtonien à l’horizon dans la rue proprette menant du métro à la Tamise. Mettre le cap sur Richmond, c’est filer droit sur l’Angleterre aristocrachic, celle des vertes vallées, de Jane Austen, de Thomas Hardy et… du Liberty ! God, je ne sais plus où donner de la tête : rien de tel qu’une virée dans une verdoyante banlieue pour goûter le charme de Londres version « countryside »… Et, comme nous l’a confié notre correspondante locale, le parc sublime prend parfois des airs de savane africaine au détour du mois d’août, avec ses hautes herbes brûlées.

Pour l’heure, au gré d’une brise toute britannique, d’un petit chemin qui sent la Tamise (rien à voir avec la Seine les jours de canicule, entendons-nous bien) et ses rafraîchissantes parties d’aviron, on rejoint les Petersham Nurseries, «concept-store » bucolique et authentique. Des serres, des plantes : jusque-là, rien de nouveau sous le soleil de Sa Majesté. Mais ce lieu recèle mille trésors : une boutique d’objets pour la maison et le jardin – aussi charmants que superflus –, un salon de thé pour lézarder à l’abri d’une superbe verrière, en se pâmant devant un délicieux carrot-cake vraiment énorme (« Huuuuuuge ») et… un restaurant sobre, chic et bon, où l’on peut, paraît-il, croiser quelques stars comme… Mick Jagger. Décidément ! Sans parler de l’huile d’olive vierge extra sélectionnée en Italie par les propriétaires des Petersham Nurseries à partir de plusieurs variétés d’olives. Parfumée, elle est plutôt agréable pour accompagner une tartine œuf mollet-roquette dégustée sous la verrière.

Pour achever cette divine journée en terre de fantasme, il ne manquait plus que la visite de la Ham House and Garden, superbe manoir du 17e siècle. J’ai bien cru voir Darcy se promener dans le parc… Un cliché anglais ? Oui, et le cliché a du bon !

En savoir plus
www.petershamnurseries.com
www.nationaltrust.org.uk
Se rendre à Richmond
Métros : lignes District et Silver link, arrêt Richmond Station ; trains au depart de Waterloo Station

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.