Nick Drake – Five Leaves Left, une monographie

Les fans de Nick Drake, et tous ceux qui s’intéressent en profondeur à la musique dîte « folk », feraient bien de se procurer le passionnant Five Leaves Left, paru récemment dans la collection Discogonie.

Ici, point de biographie digne de ce nom mais l’étude morceau par morceau du premier album du poète de Tanworth-In-Arden. Alain Pire, auteur de l’Anthropologie du rock psychédélique anglais et Alain Hertay, enseignant à la Haute École de la Province de Liège, s’y livrent au périlleux exercice de l’analyse musicologique d’une œuvre qui n’a cessé de se révéler au fil du temps.

Avec la complicité de Joe Boyd, producteur de l’album – et accessoirement de Fairport Convention, des premiers Pink Floyds ou de The Incredible String Band -, Pire et Hertay ne reculent devant aucun détail technique et l’ouvrage, court mais dense, prend tout son relief accompagné d’une écoute simultanée.

Nick Drake - Five Leaves Left d'Alain Hertay & Alain Pire
Nick Drake – Five Leaves Left d’Alain Hertay & Alain Pire

Autant le dire, l’approche peut être rebutante pour les néophytes mais elle comblera tous ceux qui après des années d’écoute cherchent encore et encore à percer le mystère d’une telle création. En ancrant la production du disque dans le réel, à la source de l’enregistrement, les auteurs redonnent en effet de l’épaisseur au musicien accompli qu’était Nick Drake.

Quelques bémols tout de même. L’analyse des chansons, quoique très bien documentée et permettant de découvrir les influences majeures qui ont nourri l’œuvre « Drakienne » – Delius, la musique baroque ou William Blake, entre autres -, est parfois un peu sèche. Il n’était peut-être pas utile non plus de vouloir rattacher la genèse des paroles à un événement en particulier, car c’est précisément ce caractère flottant, insaisissable et éthéré qui définit Nick Drake, et par là même, son œuvre.

L’ensemble demeure néanmoins solide et hautement recommandable, tout comme l’idée de cette grande petite collection dédiée à plusieurs albums majeurs de l’histoire de rock. A acheter les yeux fermés donc, ne serait-ce que pour soutenir l’édition indépendante et tous ceux qui refusent les compromis. Comme Nick Drake…

Five Leaves Left d’Alain Hertay & Alain Pire – Editions Densité, collection Cosmogonie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.