Les carottes rendent-elles aimables ?

Et pour les fêtes, avant même de nous être goinfrés, devons-nous faire amende honorable ? Certainement pas d’après Emilie ! Pour s’en assurer, elle s’est replongée dans la lecture de l’ouvrage du même nom (« Les carottes rendent-elles aimables »), paru l’année dernière aux Editions First. Voici ses conclusions :

Enfant, on s’est souvent demandé si les parents n’essayaient pas de nous berner en nous répétant à chaque repas que les épinards allaient nous rendre aussi fort que Popeye et le poisson nous transformer par miracle en Einstein Junior. Depuis, le doute subsiste…Ce gavage de clichés nutritionnels était-il bien nécessaire ?
Si vous en voulez encore à vos géniteurs de vous avoir mis aux régime intensif à base de carottes parce que vous aviez un caractère de cochon, offrez leur sans tarder l’excellent ouvrage d’Anne-Marie Adine et de Jean-Paul Blanc, « Les Carottes rendent aimable ? », histoire de les culpabiliser jusqu’à la fin des temps. Rétablissez sans tarder la vérité sur ces clichés alimentaires qui continuent à vous pourrir la vie par le truchement de la pub, de votre mamie experte en diététique et des avalanches de hors séries « spécial régime » qui vous mettent KO debout dès la sortie de l’hiver.

Grâce à ce guide à la fois très pédagogique et fort distrayant, vous saurez absolument tout sur les véritables propriétés nutritionnelles de chaque aliment et aurez des arguments de taille pour envoyer promener vos copines obsédées par leur jus d’ananas soi-disant amincissant, snober sans scrupules les épinards tristouilles de votre resto d’entreprise et faire de nouveau les yeux doux à votre chocolat au lait favori sans vous flageller ensuite des heures durant. Ce bouquin est une véritable source de bien-être !

Inutile cependant d’avoir un doctorat en nutrition pour aborder « Les Carottes rendent aimables ». Les auteurs, tous deux diététiciens, ont veillé à rendre leurs propos accessibles sans nous prendre pour de parfaits imbéciles. Fini le temps du « mange ta soupe, ça fait grandir » sorti de nulle part et de son pathétique « parce que c’est comme ça » ! A chaque idée reçue présentée dans l’ouvrage, les auteurs apportent des informations fouillées et précises visant à confirmer ou bien à infirmer avec rigueur ces affirmations. (…)

Petit point sur cinq grandes idées reçues :

Avec « Les Carottes rendent aimables », les auteurs nous proposent de revoir pas moins de 313 idées reçues sur l’alimentation. En ce qui nous concerne, nous étions, avant lecture de cet ouvrage, en conflit avec cinq grands clichés nutritionnels et nous avons voulu vérifier s’il était légitime de clouer définitivement le bec à ces cinq idées reçues ou si nous devions nous résigner à les subir encore jusqu’à la fin de nos jours.

Epinards, au placard !

 

Ce n’est pas la fin des haricots, mais plutôt des épinards, youpi ! En effet, l’ouvrage nous apprend que d’une part, les épinards sont loin d’être les aliments les plus riches en fer, et que d’autre part, si Popeye avait vraiment voulu se faire des biceps démentiels grâce à des menus généreux en fer, il aurait mieux valu pour lui qu’il avale chaque jour une bonne portion de lentilles ou qu’il se cuise un bon boudin à feu doux, et toc ! Mais bon, entre les lentilles et les épinards, pas sûr que, gamin, on aurait forcément gagné au change…

Carottes, fesses roses, et plus si affinités…

 

Pour ceux dont l’idéal en toute chose est d’avoir les fesses roses, il va falloir vous y faire : ce n’est pas en croquant dans une carotte que vous atteindrez votre objectif, même si l’ouvrage nous indique que manger en grand nombre des végétaux riches en caroténoïdes est susceptible de provoquer une hypercaroténose, c’est-à-dire qu’au niveau des plis du nez et des lèvres, ainsi qu’entre les doigts et à la plante des pieds, votre peau peut ainsi adopter une jolie couleur orangée. Mais au niveau des fesses ou des cuisses, oubliez, la carotte ne peut rien faire pour vous.

NB : Avis aux tyrans du repas sain et équilibré : si vous tenez absolument à ce que votre rejeton avale des carottes au déjeuner, expliquez-lui plutôt que manger des carottes permet de concurrencer le chat du voisin puisqu’elles améliorent la vision nocturne : pas mal, non ?

Poisson et cellules grises

 

Vos cauchemars se ponctuent encore aujourd’hui d’un terrifiant « Mange du poisson, ça rend intelligent ! » ? Désolée de vous décevoir, voilà un cliché totalement fondé. Le poisson est en effet très riche en oméga -3, acides gras essentiels réputés pour booster activement nos petites cellules grises. Il faudrait d’ailleurs consommer du poisson 2 à 4 fois par semaine afin de bénéficier de tous les atouts santé et des vertus neurostimulantes de ces fameux oméga -3.

 

Le pain béni

 

Qu’il est bon de voir le pain revenir en grâce après avoir été méchamment exclu de nos repas! Qu’il est agréable de pouvoir piquer un petit bout de pain dans la corbeille sans se sentir coupable ! Non, le pain ne fait pas grossir tant que l’on n’avale pas une baguette entière à chaque repas ou que l’on ne le recouvre pas d’ une tonne de rillettes! Quant à ceux qui pensaient que les biscottes ou les petits pains suédois étaient bien moins caloriques que le pain, eh bien ils se fourrent la baguette dans l’œil jusqu’au croûton, na !

Pas de bras, pas de chocolat

 

Les fondus de chocolat peuvent se rassurer : leur gourmandise préférée ne donne pas la migraine et ne constipe en rien leurs délicats intérieurs !  Mauvaise nouvelle toutefois, le chocolat fait bel et bien grossir, mais vous pourrez cependant clouer le bec à vos copines prétendument accros au cacao 90% (berk!) Car non, le chocolat au lait n’est en rien plus calorique que le chocolat noir, les deux se valent, alors faites-vous plaisir !

Emilie Paul

 

« Les Carottes rendent aimables ? » de Jean-Paul Blanc et Anne-Marie Adine, sorti en octobre 2009 aux éditions First.

4 avis pour “Les carottes rendent-elles aimables ?

  • 01/04/2011

    Article très sympa ! ça donne envie de lire le bouquin. Et en passant, j’aime beaucoup ta façon d’écrire 😉 Bonne continuation

  • 31/01/2011

    mais si on aime les épinards, on peut continuer à en manger ??? 🙂

  • 28/01/2011

    Voila article pour bonne-maman ! 🙂

  • 28/12/2010

    … pourtant les chats ne mangent pas de carottes ?! …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.