Glaces Glazed

Tout l’été, pour régaler les gourmands en goguette, Henri a sillonné Paris avec son camion vintage Citroën type H (vous savez, celui des pizzaiolos ambulants de notre enfance*). Palais de Tokyo, Wanderlust, Rock en Seine, il était partout ! Et si Glazed est un concept marketing bien rodé – des intitulés rock’n’roll aux parfums décalés, un esprit participatif –, c’est aussi le fruit du travail d’un vrai fondu de gourmandise.

Tout a commencé il y a deux ans, lorsque Henri, 33 ans, décide de plaquer son job de consultant en stratégie pour entrer dans l’âge de glace. Fini les missions partout dans le monde et le costume-cravate : désormais, cap sur le CAP d’artisan-glacier en cours du soir. Durant six mois, il fait de sa cuisine familiale un véritable labo pour répéter les épreuves pratiques. Aujourd’hui, il lui reste d’ailleurs plus de 150 kg de pâte de cacao dans son appartement ! Son « kif », c’est de tout faire tout seul, de travailler sur la communication, le marketing, de tester les mélanges de saveurs, de tenter des expériences culinaires et « de voir ce que ça donne ». « J’avais envie de me mettre à mon compte pour m’amuser et créer des passerelles entre mes différents centres d’intérêt : le rock, la gastronomie, un bouquin... Je voulais qu’il n’y ait pas de cloisonnement entre ces domaines, contrairement à ce qui se passe dans une activité professionnelle plus classique. »

Dans sa quête d’excellence, il part évidemment à la recherche des meilleures matières premières. « On est dans une logique de produit et non de rentabilité. » Pour le sorbet à la fraise, Henri se fournit en fraises Mara des bois au carreau des producteurs de Rungis… La glace Smoke on the Water est élaborée à partir de graines de chanvre bio et d’une vanille de Madagascar de premier choix… Pour l’avoir goûtée, je confirme qu’elle est divine !

Rentrée des glaces oblige, chez Glazed, fin de l’été ne signifie aucunement fin de partie… Esquimaux alcoolisés pour clubbers givrés, parfums régressifs à souhait tels le pop corn mêlé au caramel dans la glace Porn Cop, ou encore le lait ribot, citron et citronnelle dans la Dazed and Confused… Henri nous promet de belles surprises pour l’automne. Son camion continue de sillonner Paris et l’on pourra aussi le retrouver une fois par semaine à la péniche Concorde Atlantique. Le 8 septembre, Glazed a fait l’événement sur Canal+ pour la première du nouveau magazine Supplément. En outre, esprit participatif oblige, en s’abonnant au Glazed Club, on reçoit chez soi ou dans un relais gourmand un pot de glace tous les mois (à partir de 20 euros par mois). Mon petit doigt me dit que la bûche glacée traditionnelle risque de passer à la trappe cette année !

Voilà, vous savez tout sur Glazed, mais je sens qu’une question vous brûle encore les lèvres : Henri est-il plutôt Yellow Submarine ou Brown Sugar ? « Définitivement Brown Sugar. J’avoue ne pas aimer les Beatles, mais ça viendra sûrement avec l’âge (rires). Pour moi, les Stones incarnent vraiment l’épopée du rock. » Bon, là je dois dire qu’Henri prêche une convertie. God saves the Glazed.

Infos et abonnement www.glaces-glazed.com

* Oui, je parle d’un temps que les moins de vingt ans..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.