Cuisine solidaire

Préparer un fond de tarte, accommoder les restes, connaître les grands classiques de la cuisine familiale… Facile allez-vous dire ? Mais quand arrive la fin du mois et qu’il faut faire avec ce qu’il reste au fond du porte-monnaie, il n’est pas toujours facile de se régaler. Il y a une dizaine d’années, l’A.N.D.E.S (Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires) est née d’un triste constat, qui ne s’est gère amélioré depuis.

La France, toujours classée parmi les 10 premières puissances mondiales, compte quelques 8 millions de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté, soit environ moins de 950 euros par mois. Comment continuer à se nourrir correctement, à éprouver le plaisir d’un repas lorsque l’on se retrouve dépendant de la générosité d’autrui, et parce que la vue quotidienne d’un frigo presque vide vous fait un pincement au cœur ? Les principes les plus simples, l’économat du foyer, préparer un plat à base de légumes, deviennent vite des obstacles insurmontables. Sans compter le fait que la société de consommation et la culture du tout prêt et du prémâché ont balayé peu à peu les réflexes les plus élémentaires. Et pour ce qui n’ont rien, ou si peu, c’est encore plus dur…

Epiceries solidairesDonner, c’est bien, mais rendre accessible une alimentation saine et équilibrée aux plus démunis grâce à un système d’épiceries solidaires est probablement bien plus efficace encore. Ces épiceries, mises en place par l’A.N.D.E.S, ont mis en place une exploitation maraîchère et récupèrent les invendus de fruits et légumes grâce à des partenariats et à des sites d’implantations, à Rungis par exemple, où des chantiers d’insertions permettent à des personnes en difficulté de retravailler et d’aider les autres grâce à ce travail.

Au Potager de Marianne, comme sur les autres sites de Marseille, Lille et Perpignan, on récupère les fruits et légumes moins « beaux » ou plus « mûrs » que les autres puis on les trie. Ceux qui peuvent être consommés seront ensuite envoyés vers des sites de distribution alimentaire. Certains, qui partiraient normalement au rebut, pourraient néanmoins être transformés en produits de consommation courante comme des soupes ou des compotes. L’A.N.D.E.S commence donc à mettre en place des ateliers expérimentaux sur ses chantiers d’insertion.

Pour aller encore plus loin, et réduire la fracture alimentaire, toujours grandissante même dans des couches de la population moins défavorisés, l’A.N.D.E.S a également mis en place des ateliers destinés à faire retrouver le plaisir instinctif de la cuisine et de la convivialité qui l’accompagne immanquablement. On vient montrer ce que l’on sait faire, apprendre les techniques de base, cuisiner avec ses enfants ou assister à des tables d’hôtes animées par de vrais chefs…

Atelier d'enfant - ANDEEt comme nous sommes tous concernés par ces problèmes, soit par empathie, soit par manque de moyens, l’A.N.D.E.S a fait éditer un livre, le Manuel de Cuisine Populaire, signé du journaliste Eric Roux. Un petit livre blanc et rouge, judicieusement édité chez Menu Fretin, qui passe en revue, de manière claire et ludique les techniques de base et les grands classiques de la cuisine populaire française. Une cuisine qui a toujours su, et c’est là son génie, inventer de grandes recettes à partir des ingrédients les plus simples, ou mieux, à partir de restes.

Exit poisson pané, bonjour maquereau au vin blanc, sardines en escabèche ! Adieu barquette insipide, voici revenu le bon vieux hachis Parmentier ou le reste de pot-au-feu qui tiendra deux jours avant de se transformer en soupe ou en bouillon. Vade retro paquets de biscuits écœurants et coûteux, la tarte aux pommes, le clafoutis et les flans sont de retour…

Le Manuel de Cuisine Populaire, vendu au prix de 10 euros, est une idée de cadeau doublement généreuse : faire plaisir à quelqu’un, ou à soi-même, tout en versant indirectement 1 euros à l’A.N.D.E.S, encourageant ainsi une initiative gastronomique, créative et solidaire.

Pour en savoir plus sur les épiceries solidaires et l’A.N.D.E.S : www.epiceries-solidaires.org

Envie de découvrir le Manuel de Cuisine Populaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.