Livres et gourmandises

Chez HdO, froidure hivernale rime avec bons petits plats et saines lectures dans la tiédeur de sa tanière ! Voici donc une sélection de livres gourmands.

La recette de mon boucherLa recette de mon boucher, de Marie-Boyé Taillan, est une mine pour tous les amateurs de bonne chère. L’ouvrage, édité en partenariat avec la Confédération française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie et Traiteurs, délivre les recettes fétiches de 90 bouchers français. Les intitulés donnent parfois dans le décalé, mais le plus souvent dans le sobre et le généreux. Au hasard des pages, j’ai repéré une « véritable recette de la potée portoise de Saint-Nicolas-de-Port en passant par la Lorraine », un farci de légumes à l’orientale (avec du bœuf et de l’agneau hachés), ou encore un bœuf en daube à l’ancienne… Le petit (voire grand) plus de ce bouquin réside dans les secrets des bouchers distillés çà et là, ainsi que dans le préambule : une petite histoire de la consommation de viande et de la boucherie depuis la préhistoire. Bref, pendant que le pot-au-feu mijote, on en apprend, des choses !

Autre livre de recettes plutôt enthousiasmant par temps gris, le Leon – Fast Food… au naturel de Henry Dimbleby et John Vincent, les fondateurs du Leon. Ce restaurant londonien, ouvert en 2004, fait rimer fast-food et qualité. Le mot d’ordre ? « Cuisiner des recettes faciles et rapides avec des produits sains. » Pari réussi aux fourneaux comme dans ce livre ludique et élégant. Les 200 recettes sont limpides et alléchantes : des smoothies et jus de fruits minute en passant par les boulettes d’agneau à l’abricot, le poulet au 100 gousses d’ail ou encore le « gâteau au chocolat express de Henry », tout fait envie.

Pour se donner « matière à penser » – food for thought au pays du Leon –, voici deux très beaux livres de Florent Quellier, historien spécialiste de l’alimentation des mondes modernes.

Gourmandise - Histoire d'un péché capitalDans Gourmandise – Histoire d’un péché capital, l’auteur évoque brillamment les affres et délices de la gourmandise, du Moyen Âge à nos jours. Gourmandise considérée comme un ramollissement de l’âme, dépenses somptuaires et gâchis dans la culture aristocratique, contrôle du corps et diététique, naissance d’un discours positif sur le plaisir gourmand et de la notion de « gastronomie » : autant de méandres sinueux qui constituent l’histoire de l’alimentation et dont l’auteur parle avec talent et… gourmandise. En outre, les illustrations sont superbes, ce qui ne gâche rien.

Histoire du jardin potagerDans l’Histoire du jardin potager, Florent Quellier revient sur cet espace clos, nourricier et porteur d’utopies qu’est le jardin potager… Outillages, greffes, jardins de curé et jardins ouvriers, traités horticoles du 17e siècle, réenchantement du potager et « rédemption écologique » à la fin du 20e siècle : cet ouvrage, analytique mais accessible, se révèle riche et pédagogue. Et là encore, l’iconographie est très soignée…

Gourmand et gourmet, sain de corps et d’esprit… Tel est le lecteur assidu de www.horsdoeuvre.fr. Qu’on se le dise !

BIBLIOGRAPHIE

Marie Boyé-Taillan, La Recette de mon boucher, Hugo Images, novembre 2012, 14,95 euros

Henry Dimbleby, John Vincent, Leon – Fast Food… au naturel, Hachette Cuisine, octobre 2012, 29,90 euros

Florent Quellier, Gourmandise – Histoire d’un péché capital, Armand Colin, octobre 2010, 23,80 euros

Florent Quellier, Histoire du jardin potager, Armand Colin, octobre 2012, 28,50 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.